Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Merhaba zevzek.org sex hikayeleri okuyucuları, derlediğimiz en büyük hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz.okuyup keyif almak ve sırılsıklam olmak işte tüm mesele bu.

Mon 1ier coup !Cette histoire s’est déroulée quand j’étais beaucoup plus jeune. J’habitais dans un HLM, au 3ième étage, avec mes parents. A l’étage au dessus vivait mon meilleur pote à l’époque, et directement à côté de chez lui une nana (Marie) qui devait avoir 25 ans max. Sur le même palier vivait un couple d’environ 25 ans aussi. La femme de ce couple (je ne me souviens plus de son prénom, je l’appellerai Aurélie, pour simplifier) et Marie étaient potes, et franchement canon… même si à l’époque on savait pas trop de quoi on parlait, elles étaient super sexy.J’ai commencé à fantasmer sur elles une nuit d’été, où Aurélie rentrait d’une fête de village. Elle était complètement saoûle, je l’ai entendue rigoler dans l’immeuble et le bruit m’a réveillé. Par curiosité j’ai surveillé le judas. Je l’entendais monter, et quand elle est arrivée finalement à mon étage (pas d’ascenseur, dans l’état où elle était ça a mis du temps !), ils se sont arrêtés, reprendre leur souffle j’imagine. De là où j’étais je ne pouvais pas bien les voir, en y repensant je pense qu’ils avaient entamés les préliminaires, mais à l’époque je ne savais pas. Au bout de quelques minutes ils se sont remis en mouvement, et je l’ai finalement vue : habillée en mini jupe, son copain qui l’a soutenait, et pelotait en même temps.Il avait la main sous sa jupe, et elle lui massait la bite. Ils sont montés à leur étage comme ça. J’avais pleine vue sur les escaliers dont je voyais bien la main du mec derrière son cul, lui massant le sexe.Ils sont rentrés, et je suis aller me coucher, bien tendu !Le lendemain, ou quelques jours après, j’allais chez mon pote et j’ai croisé Marie qui sortait les poubelles. J’ai dit bonjour et je lui ai proposé mon aide, elle m’a remercié avec un truc à boire, genre un verre de grenadine (j’étais pas en âge de boire autre chose). En étant chez elle, je me suis rendu compte qu’elle aussi était super sexy. canlı bahis Elle portait un débardeur sans soutif, ses jolis seins parfaitement moulés, et un short pas moulant mais assez court qui lui faisait un super cul.Depuis j’avais qu’une envie c’était de la voir nue. J’ai tout fait pour ça. A force de lui parler elle me connaissait, donc je rentrais à l’improviste chez elle en faisant le moins de bruit possible, mais je restais sur le pas de la porte pour lui faire croire que j’avais frappé mais qu’elle ne répondait pas donc je suis entré… Je l’ai vue une fois en sous-vêtements, mais jamais nue.Quelques mois se sont écoulés, et j’étais devenu lycéen. J’avais une moto, une copine, et j’avais un peu oublié ces histoires. Aurélie avait déménagé depuis longtemps, et je voyais mon pote beaucoup moins souvent. Marie aussi.Puis un soir où je rentrais d’un bal, un peu saoul, j’ai décidé de monter un étage de plus et d’écouter à sa porte. J’ai rien entendu, mais je me suis remis à fantasmer sur elle. Le lendemain j’ai raté les cours pour la guetter, et j’ai fini par la croiser alors qu’elle partait bosser. On a discuté puis elle m’a proposé de passer boire un verre le soir.Le soir donc, je n’attends qu’elle pour aller boire un verre, plein d’espoirs. Quand elle arrive, j’attends un peu, quelques minutes qui me paraissent interminables, pour lui laisser le temps de se poser (et peut-être de se mettre dans une tenue plus décontractée….?), et je fonce chez elle. Je frappe (bien fort) et j’entends “Entre !”. J’ouvre la porte et me dirige vers le salon. Elle a effectivement changé de tenue : une robe de chambre légère mais pas du tout sexy, et des chaussons. Je suis vraiment déçu, mais ne le montre pas, je ne voulais surtout pas la vexer. Je m’installe sur le canapé, elle se dirige vers le frigo, ouvre la porte et me regarde avec hésitation. Puis sors deux bières :- C’est bon t’as l’âge pour bahis siteleri ça maintenant non ?- Largement !On discute en sirotant la bière, et petit à petit, la robe de chambre tue-l’amour finit par m’émoustiller… je finis par voir que dessous elle porte un haut très, très décolleté, et quand elle croise ses jambes pour s’assoir, joue avec son chausson, j’ai le coeur au bord des yeux. Elle ne s’en rend pas compte je pense, je suis un gamin pour elle…quoique avec le recul je me demande ! Je n’arrive à rien tenter, jusqu’à ce qu’elle me raccompagne à la porte : au moment de lui faire la bise d’au-revoir, je pose ma main sur sa hanche, sans équivoque, et l’embrasse au coin des lèvres. Elle est surprise mais ne dit rien, et ne me fais aucune remarque.Quelques jours après, lors d’une soirée dans notre village, alors que j’étais déjà bien entamé niveau alcool, je la vois se pointer avec un mec. Désillusion totale lorsqu’ils s’embrassent. Elle ne m’a pas vue, et l’alcool aidant j’étais dégoûté, complètement blasé, du coup je suis rentré chez moi de mauvaise humeur. Sur le retour, je ne sais pas pourquoi, mais je me décide à les attendre. Je m’assois sur les escaliers devant l’HLM, et m’endors comme un ivrogne. Je ne me souviens plus comment, ni de l’heure qu’il était, ni des détails mais elle m’a réveillé et m’a aidé à monter les escaliers jusqu’à chez moi. Je me souviens avoir eu les mains baladeuses, avoir glissé mes mains sous son jean, joué avec son string, et glisser un doigt le long de ses fesses. Vaguement je me rappelle l’entendre légèrement protester “t’es saoul, arrête tes conneries”. Puis elle m’a déposé devant la porte de chez moi et est rentrée chez elle.Le lendemain, alors que je décuvais, elle est venue voir si j’allais bien. Seul chez moi, en tshirt / caleçon, je lui ouvre et luis dis bonjour. Puis quand les images de la veille me reviennent, je bredouille des excuses en bahis şirketleri me sentant devenir rouge tomate. Elle sourit et me dit “c’est rien” en me faisant une bise le coin des lèvres… Ma main s’est posée machinalement sur sa hanche, puis sur ses fesses au moment où je l’embrassais. Elle m’a pris la main et m’amené chez elle. Traverser le couloir de l’immeuble en caleçon, pieds nus… J’y pensais même pas, focalisant sur son cul. Elle ouvre la porte, m’enlève le tshirt, m’embrasse. J’ai à nouveau les mains sur son cul. Pas encore bien dégourdi, je la regarder enlèver son haut, et son soutif…Elle m’a guidé tout le long tellement j’étais déboussollé devant tant de nouvelles choses. Elle a pris doucement ma tête entre ses mains pour diriger ma bouche vers ses seins, que j’ai pu lécher, sucer les tétons pendant un temps qui m’a semblé si court, mais qui a dû pas mal durer. Mes mains étaient à nouveau sous son jean à lui pétrir les fesses, elle l’a enlevé puis m’a massé la bite pendant que je jouais encore avec ses seins. On s’est dirigé vers son lit, elle s’est assise et m’a dirigé devant elle. Elle m’a sucé quelques secondes, j’étais déjà tellement excité, elle a sorti une capote de sa table de nuit et m’a aidé à l’enfiler. Puis elle s’est allongée et a enlevé son string comme dans un show ! Là j’étais aux anges. Instinctivement je me suis dirigé vers sa chatte, pour la lécher et glisser des doigts à l’intérieur. Je ne connaissais pas encore tout ça à part dans des pornos regardés avec des potes… Elle mouillait terriblement. Elle m’a ensuite guidé sur elle, et j’ai enfin pu m’enfoncer en elle. Malheureusement ça n’a pas duré aussi longtemps que j’espérais. Je doute qu’elle ait pris son pied. J’ai fini par jouir en massant ses seins que je ne voulais plus lâcher. Ensuite elle m’a pris dans ses bras, et on est resté comme ça quelques minutes, silencieux.Quand j’ai dû rentrer chez moi, en caleçon et pieds nus… j’étais pas très à l’aise, mais j’avais perdu ma virginité avec une bombe, donc j’étais plutôt fier.Désolé si cette histoire a trainé en longueur, n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Kategoriler:

French

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*