Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Notre esclave sexuelle au Cap d’Agde (10)Les amants pervers 4 : notre esclave sexuelle au Cap d’Agde (10ème partie et fin)Sous le regard du public je gravis la scène, comme une diva ou une bête de foire, à vous de choisir.Une fois que je suis assise sur le fauteuil, la première à venir me voir est Audrey. Elle porte un ensemble blanc, corsage, bas et porte-jarretelles. Le contraste entre sa chevelure rouge et la pâleur de son teint, en accord avec ses sous-vêtements est du plus bel effet. Je lui dis :-Inutile d’insister, tu es hors concours. Aucun de ces messieurs ne pourra rivaliser avec toi.Elle rit :-De toutes manières ce n’est pas son cul qui m’intéresse le plus…-Je ne pensais pas te trouver ici. L’endroit est un peu trop… hétérosexuel.-Les hommes sont prêteurs quand il s’agit de regarder leurs femmes avec une autre femme. Il m’arrive parfois d’avoir une faiblesse et de les sucer un peu, sans jamais aller plus loin… mais voici que s’avance ton premier candidat.Un binoclard d’une trentaine d’années, le crâne dégarni et le ventre flasque, conséquence d’un régime à base de pizzas et de boissons gazeuses, s’avance timidement. Le geek parfait. Célibataire j’imagine, il a sans doute payé son entrée une petite fortune. Je commence à regretter mon idée. Il va falloir que je ferme les yeux et que je fasse preuve d’imagination sous peine de passer un mauvais moment. Tout en lui souriant, je replie le cuir du string sur le côté et lui montre ma chatte. Le type se met aussitôt à genoux. Derrière ses culs-de-bouteille, ses yeux s’agrandissent démesurément, à croire que son regard est aspiré par le spectacle.-Elle est belle, non ?-Oh oui Madame. Je suis prêt à vous vénérer comme il convient.-Retire tes lunettes…Ce n’est pas aussi désagréable que je l’aurais pensé au premier abord. Sa langue douce parcourt mon bas-ventre. Il sait faire preuve de concentration et de ténacité. Il ne va pas droit au but mais le chemin détourné est agréable. Il me fait mouiller ce petit cochon.J’ouvre les yeux. Il me faut un moment dans l’obscurité mais je finis par repérer Greg. Il est nu. Une femme est à ses pieds. Une rousse. Audrey ! Un fourmillement bien connu envahit mon bassin et une pointe de jalousie vient épicer mes sensations. Je ne peux pas leur en vouloir : même s’il est excité par la situation, je ne suis pas en mesure de le satisfaire et je me suis refusée à Audrey. Elle se venge à sa manière. Je connais mon premier orgasme de la soirée, tout autant dû à la bouche du geek sur mon clitoris qu’à mon voyeurisme impénitent.-Vous êtes satisfaite Madame ? demande-t-il çanakkale escort en se relevant.-Pas mal pour un apéritif. Tu peux disposer.Le suivant est familier de nos lecteurs. Il s’agit en effet de Richard, le capitaine du bateau de plaisance qui abrita nos ébats le temps d’une journée. Toujours aussi rigolard, il me fait un clin d’œil. Je vais devoir le disqualifier, de par sa proximité avec le jury. Jury dont je suis l’unique membre par ailleurs. Pour l’heure, vu que Richard lèche comme un dieu, je profite de l’aubaine en lui offrant ma chatte.-T’es déjà trempée, poulette. Je peux y mettre le doigt ?-Mais bien sûr.Le vilain tricheur, ce n’est pas un doigt qu’il glisse dans mon sexe mais deux. Il s’attaque tout de suite à mon clitoris durci par le désir. Il le prend sans sa bouche, le suce. Je m’agrippe aux accoudoirs du fauteuil et serre les lèvres pour ne pas crier. Il sait y faire le bougre. J’essaie de tenir le plus longtemps possible mais je craque très vite. Et dire que ce n’est que le deuxième ! Je n’ose pas imaginer les courbatures dans les cuisses le lendemain.Dès que Richard s’éloigne après avoir esquissé une courbette, arrive un très beau jeune homme, bien musclé, avec un sacré morceau qu’il peine à dissimuler sous le pantalon. Il dissipe très vite mes illusions. Je pourrais avoir un aspirateur ou une ventouse collé sur la chatte que le résultat serait le même. Quelle catastrophe ! L’ennuie me guette.Je ne peux m’empêcher de jeter un œil en direction de Manon. Sa tête est toujours entre les cuisses de la femme mais un homme, sans doute le mari, se tient derrière ma petite protégée. Il la pilonne à grands coups de reins.Je me débarrasse de l’importun en simulant un orgasme. Encore dix minutes de ce traitement et cet imbécile me gâchait la soirée.Le défilé continue. Je finis par crier grâce. J’ai la chatte en feu comme si tous les mecs de la région avaient craché dessus.Il est l’heure d’annoncer le vainqueur. Rico.On le connaît bien, Greg et moi. Il a vraiment une sale trogne, avec une balafre sur la joue, sans doute conséquence d’un soir de castagne. Il pratique la musculation. Je parie qu’il a commencé en taule. C’est un méchant, un vicieux. On l’a choisi pour ça, plus que pour sa capacité à brouter les minous. Pas qu’il soit spécialement mauvais dans ce domaine, mais disons qu’il manque de délicatesse.Nous l’avons également choisi pour son énorme bite, plus grosse encore que celle de Thomas. La longueur déjà impressionne et le diamètre plus encore. Elle est trapue cette queue, un vrai mandrin de barbare.Manon est çanakkale escort bayan couchée sur le dos. L’homme la tient par les hanches. Il sort sa bite tout doucement de la petite chatte rasée puis l’enfonce brusquement, d’un coup, en entier, avant de recommencer. Son petit manège m’amuse. Manon gémit à chaque fois. Il finit par sortir sa queue et éjaculer sur le ventre de la jeune femme. C’est joli ces perles blanches sur la peau bronzée.Je lui tends une serviette. Elle s’essuie.-Viens, maintenant, c’est toi la vedette.-Qu’est-ce que vous me réservez encore ?-La soirée va finir en apothéose ! Grimpe sur la scène.Je la fais mettre à quatre pattes. Elle me lance un regard rempli d’appréhension.-Détends-toi.Je lui écarte les fesses à deux mains.Rico se rapproche. « Joli petit cul, dit-il, appréciateur, mais je ne vais pas y mettre la queue si je ne suis pas absolument sûr qu’il est propre. J’aimerais pas faire de mauvaise rencontre. » Il a un sourire particulièrement mauvais. « J’ai une idée. On va lui faire un lavement à la Rico. Patron ! Une bouteille de champ’ ! » Il fait sauter le bouchon et retire consciencieusement le papier alu. Il secoue ensuite la bouteille tout en la maintenant fermée avec le pouce. Sans plus attendre il l’enfonce le goulot d’un coup dans le cul de Manon. Elle gigote et hurle comme si elle se prenait un tison dans le fondement mais nous l’empêchons de s’échapper. Je lui dis : « Arrête de te débattre bordel, tu vas te faire mal ».Rico tient sa queue à la main tout en agitant la bouteille de champagne. L’incroyable érection donne à son gland des reflets violacés. De grosses veines saillent sur la verge. Sans conteste le plus impressionnant gourdin de mâle en rut qu’il m’ait été donné de voir.Manon ne résiste plus. Ses jambes flageolent, je dois la soutenir. C’est un vrai geyser qui jaillit de son cul dès que Rico retire la bouteille. Ce salaud ne laisse pas à l’orifice le temps de se refermer. Il enfonce son gland à la place du goulot, distendant l’orifice de Manon au-delà du raisonnable. A ce moment, elle att**** mon poignet et le serre de toutes ses forces. Elle a cessé de crier. Ses lèvres forment un « O » de stupéfaction. Des larmes coulent sur ses joues. Le silence règne dans la salle. Je crois qu’ils ont tous cessé de baiser en même temps.Je me dégage avec peine de l’étreinte de ses doigts crispés sur mon avant-bras. Je m’accroupis devant Manon, saisis son visage à deux mains. Ses yeux virent au blanc, je crains qu’elle ne tombe dans les pommes. Ma langue pénètre sa bouche. Je sens ses joues brûlantes escort çanakkale sous mes paumes.Rico force le passage, s’aidant de ses mains pour écarter les fesses, centimètre par centimètre il prend possession du cul de sa partenaire. Fort heureusement, ce n’est pas sa première fois. Greg a préparé le terrain, sans quoi je pense que Rico lui aurait déchiré les sphincters. Voilà qu’il lui colle des claques tout en allant et venant entre ses reins. Au prix d’un petit effort de gymnastique je glisse mon visage entre les cuisses de Manon, frôlant de mon front au passage les énormes couilles de Rico. J’ai une belle vue sur la fente délicate, aux lèvres courtes et lisses. L’entrée du vagin est rouge et humide, encore bâillant de sa dernière baise. Je tire la langue pour goûter sa mouille. Manon gémit. Je la lèche puis je suce son clitoris. Ses jambes se crispent.-Oh putain continue ! gueule Rico. Il est étroit ce jeune cul presque vierge, mais je le sens encore se resserrer à la base de ma queue. Je vais jouir !Manon aussi, sous l’action de ma langue connait un orgasme pendant que le sperme de Rico se déverse dans son cul.A peine s’est-il retiré que Greg et Richard nous rejoignent. Greg se couche par terre. J’ordonne à Manon de grimper sur lui. Elle saisit la verge de mon homme sans discuter et l’enfourne dans son vagin. Rico lui présente sa bite à nettoyer pendant que Richard vient occuper le dernier orifice resté libre.-Je ne la trouve pas si étroite, dit-il. Enfin, je suppose que c’est normal, après le passage de Rico.Ce dernier s’éclipse. J’ai cru lire sur son visage un sourire de satisfaction qui, fugacement, lui a donné un air un peu moins méchant. Un autre type l’a remplacé dans la bouche de Manon.J’ai repris ma place sur le fauteuil et je regarde cette petite salope se faire baiser par tous les orifices, offerte à qui veut, sans discussion. Elle est littéralement déchaînée. Je souris en repensant à tout le chemin que je lui ai fait parcourir sur la voie de la déchéance de de la perversion.D’autres crieraient grâce, jugeant qu’ils ont eu leur dose d’orgasmes pour la soirée mais je suis encore excitée. C’est le moment que choisit Audrey pour réapparaître. Elle rampe littéralement vers moi.J’écarte les jambes.Epilogue :Nous avons continué de baiser toute la nuit. Une véritable tempête d’orgasmes, une orgie des sens qui ne s’est arrêtée qu’à l’aube.Nous sommes rentrés à Paris le lendemain. Il faut croire que nous manquons un peu à Manon, vu qu’elle ne rate pas une occasion de nous appeler pour se branler devant la caméra.Elle est en couple avec Thomas, heureuse visiblement. Ils fréquentent les milieux échangistes de la région.Inutile de vous dire que nous attendons avec impatience les prochaines vacances d’été.Merci à Léon pour l’inspiration, à Elenamark et Julie pour leur soutien et leurs conseils.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Kategoriler:

Genel

Yorum Ekle

E-Mail Adresiniz Yayınlanmayacak. Zorunlu Alanlar *

*